Embarqué

Jean-Marc Bourdet - Marin Et Écrivain




Ecrire à bord d'un bâtiment de la Marine est pour moi une nécessité aFin de restituer au mieux la vie du bord.

Tremper ma plume en mer, c'est ma vie d'écrivain marin devenu "réserviste citoyen" de la Marine; un honneur que je dois à l'Amiral Rogel, chef d'état-major du Président de la République.
Etre marin et écrivain demande de la disponibilité et du discernement. La réalité est faite de nuances que les médias pressés ne prennent pas toujours en compte.
Moi, je préfère regarder, écouter, apprendre et ne rien écrire que je n'ai compris et parfaitement intégré. C'est aussi cela la dynamique de l'écrivain marin.

Déjà sept romans qui ont pour cadre la Marine nationale ou ses équipages. Dix ans à embarquer et à tracer mon sillage sur les eaux des mers et des océans...

Jean Le Carré

Critique d'une lectrice...

"L’Esprit du Canal" m’a remémoré mon enfance sur les bords du canal de Bourgogne, et cette vie sur l’eau, les échanges, les attentes, les désaccords entre péniches, les séjours plus ou moins longs au bassin d’Escommes en attendant le toueur pour le passage sous le tunnel.
Merci d’avoir contribué à cette remémoration de ces souvenirs de cette période si agréable de ma vie.
En complément à l’histoire, j’ai eu le plaisir du confort de votre écriture, les mots se suivent sans Fioritures inutiles, ils coulent aussi nettement et calmement que l’eau de ce canal. Style apprécié dès les premières lignes par ma Fille qui a son petit bateau.
J’ai aimé.

Quant au « JEANNE D’ARC - Poste 12», même si je trouve le personnage de la jeune femme lâchée seule sur ce bateau pirate un peu invraisemblable, quoique justiFié quand on a une certaine idée de ces peuples, l’épreuve m’a fait vibrer au souvenir de mes rêves héroïques d’adolescente. Je voulais devenir inFirmière sur les terrains de ces guerres qui ne Finissaient jamais. Je n’ai pas été sélectionnée. Votre livre que j’ai senti vécu par son auteur justiFie les craintes que j’ai pour mes Filles.
Vous savez rendre des évènements vécus ou écoutés avec une grande empathie, vivants et réels car exprimés simplement avec des mots français et un rythme propre à nos provinces qui provoque l’émotion.

Félicitations pour vos livres et heureuse année 2018 !


Françoise C.