Actualités

Escale à Sète


​Un beau moment de mer et de marin s'est achevé.
La foule était dense, bon enfant et l'ambiance n'avait rien de guindée.
Sète est un joli port sur lequel soufflent tous les vents possibles qu'Eole a rassemblés en une outre aussi pleine que les cales de vin et de pastis chantées par Georges Brassens.
Jour après jour, les rencontres se sont faites et les romans ont disparu progressivement des présentoirs, en route pour de longues nuits de lecture.
Retour au port base de Toulon où l'Hermione et le Mutin font le spectacle mais ceci est une autre histoire.

La poésie d'Avril


Avril entre Sète et Antilles
 
La mer est là; les bateaux dressés comme des montagnes
Le désir de naviguer et d'embouquer les passes me gagnent
Un vent fou se glisse sous mon col ouvert
Reste d'effroi d'un souvenir d'hiver.

Le ciel se couvre de nuages qui inFiltrent les bleus
Les clapots mouillent les marins qui en prennent plein les yeux
Le sel brûle et crevasse les mains tendues sur les aussières 
Ici, c'est bien le vent de tramontane qui chasse la poussière. 

Sète est de vin de pastis et de chansons à boire
Dorée sous les feux d'un soleil génereux et bruissante d'espoir
Dont les passants cherchent le pont des arts pour soulever les jupes des Filles
Aussi belles que les corps sombres des amantes aux Antilles.

© - Jean-Marc Bourdet – 06 avril 2018