Actualités

Les naufragés d'Inishboffin

 Ce roman me tenait à coeur depuis mon premier embarquement en décembre 2007, dans une mer démontée. Je mesurais alors la violence des océans et imaginais sans peine ce qu’ils avaient englouti de marins que les familles ont attendus longtemps, sans espoir, dans un désarroi dramatique.
  Je pense souvent à nos pêcheurs ; à nos équipages de la Marine nationale ou de la SNSM qui sortent quel que soit le temps ; à ces marins de la marchande, forçats de la mer, ne touchant presque plus terre ; à nos sportifs de haute mer conscients des dangers et humbles face aux éléments ; à nos plaisanciers si petits sur l’immensité liquide qu’ils n’appréhendent pas tous avec humilité et respect ; je vois toujours avec effroi les naufrages des ferrys et la folie de ces monstrueux navires de croisière dont nous doutons de pouvoir sauver les innombrables passagers en cas de danger comme celui du Concordia, heureusement près de la côte ; je me souviens du Titanic et de l’impuissance des hommes face à une succession d’erreurs et de fatalités.
  Je suis aussi allé me recueillir en mer lors de l’une des commémorations annuelles de la disparition du Lancastria en juin 1940, au tout début de la seconde guerre mondiale…
  Enffin, le marin que je suis ne peut être insensible aux drames vécus par les sous-mariniers disparus, et plus encore depuis que j’ai été baptisé dans les profondeurs. Oui, comment ne pas l'être devant la douleur des familles du Koursk en l'an 2000, du San Juan, retrouvé le 17 novembre 2018 par 900 mètres de fond, et ne pas tourner mes pensées vers celles des équipages des sous-marins Minerve (52 marins en 1968) et Eurydice (57 marins en 1970) qui reposent près des caps Cicié et Camarat, non loin de Toulon.

Les naufragés d'Inishboffin débarquent, Le Mistral appareille

 Mon nouveau roman met en scène des personnages aussi attachants qu'un Padre à bord du "Tonnerre", la maître d'hôtel de son pacha, des offficiers mariniers solides et solidaires, un jeune et talentueux inspecteur de police du Connemara, deux divinités celtiques, un prêtre entre deux mondes et mon amie Cécile, à présent lieutenant de vaisseau à la DRSD (Direction du Renseignement et de la Sécurité de la Défense)...
  L'Irlande est l'écrin dans lequel des naufragés oubliés en côtoient d'autres, mêlant sa musique, ses poètes, ses alcools, ses paysages, son histoire et ses légendes à une aventure menée comme une enquête policière. Embarquer à bord de ce roman c'est partir à la découverte d'un monde châleureux et magique.


African Nemo
Lorsque les corrections s'opèrent, un autre travail s'insinue très vite dans le temps devenu plus libre. L'imagination repart pour de nouvelles aventures avec l'aide du pacha du Sirpa-Marine et de son équipe. Le golfe de Guinée est en vue; le bâtiment de projection et de commandement Mistral y navigue déjà et j'ai embarqué à son bord depuis l'Angola affin de découvrir un nouvel espace pour étaler mes plumes. Opération "Corymbe", exercice "African Nemo"... ce sont des noms obscurs et le roman prendra sans doute un autre titre. Mais avant cela, il me faut découvrir des visages, des modes opératoires, des paysages, des météos marine et terrestre, des odeurs, des musiques, des poèmes et des rires... tous les ingrédients d'une cuisine dont le plat mijoté sera un roman à déguster en 2019, et sans modération.

African Nemo 2






​En route vers l'aventure. Réflexions "à chaud".