Actualités

L'écriture est en marche

​Il y a dans la tête des montagnes qui se cherchent et des mers qui s'ouvrent...
Dans les plumiers de l'écriture il faut chercher les personnages, les rencontrer et marcher ensemble vers le large, fouler les prairies d'Irlande, frôler le vide et l'invisible en caressant la toison des moutons à têtes noires...
Silence de mon bureau juste caressé par une chanson douce qui me donne à penser... 
Je vois, oui je vois les ruines qu'habite un ermite, ses prières qui soignent les âmes; les herbes qu'une main de femme empreinte délicatement à la terre pour soigner les corps et réchauffer l'esprit...
Terre ! Terre ! criait l'homme de vigie qui croyait à peine ce qu'il voyait en abordant un nouveau monde...
Le roman est en marche et me dévoile l'île au trésor   qu'il me faut habiter et décorer d'aventures croisées.


Poésie



​La douce attente de mon amante.

 
La houle danse la mer en boléro du ciel
Les psaumes de la piste goûtent un rayon de miel
Je suis un balancier au tic-tac de l’horloge
J’offre des fleurs de sel aux portes des salorges.
 
Lorsque je chante la douce attente de mon amante.
 
Comment marcher au pas lorsque la vie est courte ?
Amoureux de la terre mes pieds cherchent ma route
Je croise des moulins que mes mots font tourner
Un blaire pour Cervantès, pour Cyrano un nez.
 
Lorsque je chante la douce attente de mon amante.
 
Spadassin assoupi, je dors dans le ruisseau
Quand Marie-Magdaleine me frôle de son seau
Les versets de la Bible chantent sa liberté
Cette apôtre est amour qui vit avec Fierté.
 
Lorsque je chante la douce attente de mon amante.
 
Je sais ce qui nourrit en un souffle de Dieu
J’ai soif de justice avant de dire adieu
J’ai faim d’humilité pour prier avec toi
La pluie peut bien tomber en ton nom j’ai mon toit.
 
Lorsque je chante la douce attente de mon amante.
 
© - 2018 - Jean-Marc Bourdet