Mémoires englouties

éclairer l'histoire récente

Oui, il faut éclairer l'histoire et le roman est un des moyens pour la rendre plus proche, plus fluide et exhaltante.
J'ai toujours aimé l'histoire sans pour autant en apprécier toutes les époques et tous les protagonistes. La seconde guerre mondiale me fascinait. J'en entendais parler sans cesse et les Films foisonnaient sur le sujet. Mon père avait été prisonnier de guerre et racontait parfois ses évasions ratées et surtout la troisième qu'il avait réussie. Pour les gosses de l'après-guerre que nous étions, c'était une épopée et nous inventions des jeux avec des moyens de fortune aFin de nous plonger dans celle-ci. 
Mon premier roman : L'ombre du Brézé, était une traversée historique et fantastique en trois époques (1665, 1940 et 1973). Il m'avait donné l'occasion de prendre plaisir à travailler sur l'histoire.
Ce roman: Mémoires englouties, est le fruit d'une longue immersion à Saint-Nazaire. Elle m'a permis de m'imprégner de son histoire, de l'ambiance d'un port ouvrier avec ses chantiers navals, et de passer chaque jour à travers l'immense base sous-marine des loups de Dönitz.
Mon expérience des sous-marins était encore chaude et le drame des marins français très présent dans ma mémoire, que ce soit à Mers-el-Kébir en juillet 1940 ou lors du sabordage de la flotte à Toulon en novembre 1942.  Je voulais aborder ces traumatismes pour la Royale et l'un de mes personnages de 1940 traverserait donc cette époque avec ses tripes.
Quels pouvaient-être les choix d'un oFFicier de marine en juin 1940, avec des informations fragmentaires, dans le tourbillon et le chaos de la débâcle ? Mon héros : Charles de Milly, éclaire l'histoire réelle et c'est lui qui vous guidera tout au long de ce roman de la Mémoire.

Commander

Un thriller historique et marin



​La photo retrouvée de Charles de Milly, son grand-père oFFicier de Marine disparut en avril 1940 dans l'incendie du contre-torpilleur Maillé-Brézé, va déclencher un cataclysme familial... Comment s'est-il retrouvé à Mers El-Kébir en juillet 1940 ? Où est-il mort et quand ? Cécile de Milly, sa petite Fille et jeune lieutenant de vaisseau, va devoir répondre à ces questions et découvrir le parcours de cet homme d'exception.
Entre Saint-Nazaire et le marais de Brière, ce roman nous interroge également sur ses choix et ceux de ses proches dans une période où il faut décider très vite, avec son coeur et avec ses tripes.
Construit comme un roman policier, le récit alterne au Fil des chapitres entre deux époques : 1940/1945 et 2015.
La préface de l'Amiral Rogel, chef d'état-major de la Marine souligne le remarquable travail d'écriture et l'intérêt de ce devoir de mémoire sur des moments clés de la seconde guerre mondiale.

La tragédie du Lancastria

17 juin 1940. Les soldats britanniques, tchèques, polonais et français embarquent précipitemment face à l'avancée fulgurante de la wermarcht.
Après Dunkerque, Cherbourg, Saint-Malo et Brest, l'opération Ariel débute à Saint-Nazaire où un grand nombre d'unités de l'armée britannique, des Belges, des Tchèques, des troupes polonaises, ainsi que des civils britanniques, attendaient de pouvoir embarquer à bord de paquebots reconvertis en transports de troupes. Ceux-ci, trop peu nombreux, furent rapidement surpeuplés. À 15h45, lors d'une attaque de Heinkel de la luftwaffe, le RMS Lancastria a été touché par quatre bombes et, en 20 minutes, le navire a coulé. Il y eut près de 4500 disparus et tués.
Une tragédie maritime "oubliée" sur ordre de Churchill et un moment clé du roman Mémoires englouties.


L'évasion du Jean Bart



Dans le chantier naval de Saint-Nazaire, le cuirassé Jean Bart, encore en construction, n'est pas prêt à prendre la mer alors que les Allemands avancent vite et sont signalés aux portes de Nantes... Le Capitaine de vaisseau Ronarc'h, neveu de l'Amiral qui s'illustra avec ses pompons rouges à Dixmude en 1914, est un homme énergique et déterminé. Il sortira le bâtiment ou le sabordera. Sa ténacité, alliée à une équipe enthousiaste, parviendra à réaliser l'incroyable évasion du Jean Bart qui a lieu dans la nuit du 18 au 19 juin 1940. Un exploit que signent les hommes du chantier naval, les marins, les troupes qui veillent sur le bâtiment et auquel participe le commandant Charles de Milly.

Plus...

Opération Chariot




Le 27 mars 1942, les commandos britanniques sont engagés dans l'opération Chariot dont le but est de changer le cours de la "Bataille de l'Atlantique". Une opération majeure qui marquera un tournant dans l'histoire de la Kriegsmarine et celle non moins mouvementée du commandant de Milly.